Côte d'ivoire: Funérailles

Côte d'ivoire: Echauffoudée á la veillée funéraire du député Dehé Ghanhou

Feu-Dehé Gnanhou était député de la sous-prefecture de Duekoué. Très engagé au sein du Fpi, il s’était réfugié au Ghana après le renversement du président Gbagbo. Longtemps malade en exil, Dehé Gnanhou n’a pas pu vaincre sa maladie qui l’a emporté, le 26 mai 2017. Sa dépouille a été conduite en Côte d’ivoire pour l’inhumation. Appartenant à la famille du Fpi, aujourd’hui divisé en deux tendances. Laquelle des deux devrait diriger les obsèques ? D’un bord, celle de Sangaré se réclamant beaucoup plus proche de Gbagbo, l’autre,  Affi et ses partisans accusés à tort ou à raison d’avoir trahi leur leader qui n’est autre que le président Laurent Gbagbo. 
Ainsi, le Fpi dirigé par Sangaré s’est chargé d’organiser ce samedi 04 novembre à la place Cp1 de yopougon, la veillée de feu-Dehé Gnanhou.
L’ancien  DG du port autonome ivoirien, M. Marcel Gossio, proche du président Affi N’guessan, n’a pas voulu rester en marge de ce dernier hommage rendu à son compagnon de l’époque. Il a fait son entrée à la place Cp1 vers 23 heures. Sa présence aux obsèques a irrité  quelques militants. Ces derniers avaient tenté de lui refuser l’accès à la place assise qui lui était destiné. Après des minutes d’échauffourée, tout est revenu à la raison et  Marcel Gossio y est resté. 
Cette nuit de requiem devait être une occasion pour faire taire les querelles internes entre les militants des « deux Fpi », pour rendre un dernier hommage à l’un des leurs. Mais non, une perturbation très vite étouffée aurait pu ternir l’image des nombreux militants, proche du Fpi dirigé par le président Sangaré, venus dire leurs « Adieux » au camarade Dehé Gnanhou.                              
                                                                                                                           Retour