LYBIE/Actualité

LYBIE: Un enfant tunisien âgé de 3 ans rapatrié d’une prison libyenne

Temim Jendoubi, un petit enfant tunisien âgé de trois ans dont les parents ont été tués à Sabrata en Libye, a été remis lundi 9 octobre 2017 à la délégation du ministère des Affaires étrangères en visite en Libye, annonce le ministère ce mardi dans un communiqué.
Le département des Affaires étrangères a assuré poursuivre ses efforts en collaboration avec les autorités libyennes compétentes afin d’examiner la situation des autres enfants tunisiens se trouvant dans la capitale Tripoli et la ville de Misrata.
En coordination avec les autorités judiciaires locales, une équipe d’experts tunisiens devrait se rendre en Libye pour s’assurer de l’identité de ces enfants et les rapatriés en Tunisie, précise le communiqué.
Temim Jendoubi était retenu par les forces d’une milice libyenne après avoir perdu ses parents dans le raid américain contre une maison à Sabrata en février 2016, rappelle-t-on. Une dizaine de personnes dont des Tunisiens ont péri dans cette attaque.
Agés entre 3 et 12 ans, 39 enfants tunisiens
séquestrés dans les prisons libyennes
Selon la secrétaire générale de l’association de sauvetage des Tunisiens bloqués à l’étranger, Mouna Jendoubi, quelque 39 enfants tunisiens, âgés entre 3 et 12 ans sont toujours séquestrés dans les prisons libyennes.
La question des enfants tunisiens détenus ou séquestrés en Libye est toujours liée à des chiffres et statistiques peu exactes.
La présidente de la commission des affaires des Tunisiens à l’étranger, Ibtissem Jebali, avait indiqué que la commission suit de près la situation des Tunisiens détenus à l’étranger, évoquant seulement le chiffre de 15 enfants détenus dans la prison de Miitiga, en Libye.
Cette affaire se poursuit en longueur. En avril dernier le journal « Al-Charq Al-Awsat », annonçait que les autorités tunisiennes avaient réussi à convaincre les autorités libyennes de l’importance ce dossier et de la nécessité de le résoudre dans les plus brefs délais et que la Tunisie s’apprêtait, par conséquent, à rapatrier près de 40 enfants, nés de parents qui ont fait allégeance à Daech, et qui se trouvent dans les prisons libyennes.

En février 2017, le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui avait fait savoir qu’une délégation tunisienne devrait se rendre bientôt en Libye dans le cadre d’une enquête sur la possibilité de présence d’enfants tunisiens dans les prisons libyennes, suite à un arrangement entre le chef de la diplomatie tunisienne et le chef du gouvernement d’entente nationale libyenne, Fayez Sarraj. Il avait indiqué que cette visite permettra de rapatrier ces enfants.     (Webdo Tunisie )                

                                                                                                                                                                                                                                                                                        Retour